ѡ

 

       
 

ѡ

CHAPITRE 5


Le mode de fonctionnement par amour, complmentaire celui de lglise dans les dmocraties


5 - 2 La parfaite communion avec le Saint-Esprit est la seule cl


Sauf exception, lennemi de nos mes en nous, ne se cache pas dans de grossires erreurs finales, mais dans les finesses dapprciation qui y conduisent. Cest pourquoi nous ne devons surtout pas diaboliser Satan si nous voulons le combattre, l o il se place, que ce soit en nous ou lors de sa projection sur terre. Lorsque le pcheur veut pcher le gardon, il ne prend pas une ligne pour chasser le thon. Il en va donc de mme lorsque Dieu appelle une personne ouvrir Christ lopportunit lge adulte, dune rcriture dans lAmour divin, de la part correspondante, programme dans son cerveau sur les valeurs de lamour gocentrique.

Celui qui est conduit dans cette recherche de lAmour divin impartial, doit donc tre plus que tout autre dans cette recherche de la prsence divine, et dans lentire volont ne plus pcher, bien que restant libre comme lair et dans lallgresse dun danseur toile, qui devrait seulement respecter sa chorgraphie, pour ne pas sortir du faisceau du projecteur qui le suit. Ce nest pas dans la crainte et les tremblements que celui-ci pourra apporter le meilleur de lui-mme, mais dans la joie de vivre sa passion pour la danse. Il doit donc rester naturellement attentif la moindre perception de ses ventuelles glissades, au risque de sortir la fois de cette chorgraphie et du cadre du projecteur, ce qui reprsenterait pour lui le dsespoir du pch. Si un jour son inattention conduit son pied glisser sur un petit poisson quil croyait mort en lui, car disparu depuis son enfance, il ne doit pas partir la chasse aux gros dmons, l o ce ntait lorigine quun tout petit poisson. Sil veut remonter aux origines de ses erreurs, cest donc dans ses confusions profondes que le Saint-Esprit veut le conduire au travers dexamens de conscience prcis duquel peut ressortir lorigine, mais surtout pas dans la chasse au thon, que reprsente le rsultat avec toutes ses consquences.

Il est important de ne jamais faire la confusion entre le rsultat produit et la cause de celui-ci, au risque de lutter contre sa propre chair, dans la crainte plus ou moins inconsciente des consquences de ses erreurs, et de ce fait lutter contre des moulins vent, plutt que contre les relles causes de ses glissades. Cela pourrait alors lentrainer jusqu devoir un jour se passer de la danse, faute de navoir jamais obtenu le bon rsultat et cest en cela que Jsus offre la vie en abondance dans la vraie libert de ne plus pcher.

Nous le disions dj dans le troisime chapitre, celui qui se refuse regarder la spiritualit de sa logique charnelle est amen lutter contre sa propre chair, sa propre vie, ses propres dsires justifis, car il lutte contre le rsultat et les consquences de ce que lennemi de nos mes a construit en lui son insu, qui le conduit au mauvais rsultat, malgr ses bonnes intentions. La culpabilit ou sa trop grande bonne volont le conduit alors lutter contre ce rsultat, plutt que de dceler la faille dans sa construction spirituelle, et se rjouir en esprance, dans la confiance en Dieu, des bons rsultats futurs. La culpabilit est une auto accusation davoir produit ce que lintress naurait voulu produire pour rien au monde, et cest pourquoi Jsus a compassion pour tout pcheur qui se repent, sans sauto condamner, car lui a pay la Croix pour chacun qui se repent et dsir ne plus pcher en luttant contre la spiritualit que Satan a construite en lui.

Cest parce que nous donnons raison lennemi de nos mes que nous nous condamnons de la part qu'il a lui-mme escroqu lhumanit, pour mieux la lser, plutt que de le combattre. Nous devons au contraire, vouloir ne lui laisser aucun droit rpressif sur nous, pas mme un iota.

Cest aussi en cela quil faut rester vrai, face la vrit de la parole de Dieu, sans pour autant saccuser outrance de ses erreurs, tout en refusant fermement de les reproduire, car elles deviennent autant dinterpellations la prise de conscience finale et la victoire. Il ne sagit donc surtout pas douverture au droit de pcher, puisque la motivation est dans lradication du pch, pour sortir compltement de la tutelle de Satan.

Cest l une trs grande diffrence avec le rsultat obtenu par le mode de fonctionnement par domination du systme motionnel, car si pour certaines personnes, la programmation de ladolescence apporte dj une assez grande prcision, et vite certaines  glissades , ce nest pas le cas pour certains autres. Ces derniers doivent alors corriger assez considrablement, laide de leur quotient motionnel, la programmation trs loigne de lAmour divin dans leur cerveau, ce qui les rend plus aptes ce genre de prise de conscience.

Si cela demande toutefois la personne une parfaite et indispensable intgrit devant Dieu, il est heureusement nul besoin de connaitre toutes ces corrections que Dieu veut oprer au sein de notre cerveau, pour tre sauvs en Jsus-Christ. Lobjectif divin tait dj que lhumain hrite de la vie ternelle avant la dsobissance de Satan, et nous en retrouvons la mme vocation par grce, au travers de lobissance de Jsus la Croix. Ds linstant o nous venons lui, Jsus couvre tout pch dont nous nous repentons ou dont nous sommes inconscients et lorsquil nous baptise de son Saint-Esprit, il nous sort de lesclavage de cette tutelle, pour accder un jour ce mode de fonctionnement identique au sien, si nous sommes rellement dsireux de le suivre dans cette parfaite intgrit.

Cest pourquoi, compte-tenu des temps dans lesquels nous sommes encore aujourdhui, nous appelons ce mode de fonctionnement  par amour  et non  par Amour , comme ce sera le cas la fin des temps. Si nous faisons cette diffrence, cest parce que le quotient motionnel nest pas utilis pour produire le respect de la loi divine, mais uniquement celui de lamour, malgr sa nature gocentrique existant en chacun, dans lespoir den ressortir une action conforme la parole de Dieu. Cest l le parfait contraire de ce que lglise est appele apporter, puisque son premier objectif est le respect de la parole de Dieu, dans lespoir dapporter le parfait lamour et cest pourquoi lun ne peut aller sans lautre dans les dmocraties chrtiennes, cest--dire :  LÉglise de Christ dans sa totalit .

Dans nos socits occidentales et hors de lglise, chacun fonctionne plus ou moins ainsi, et cest pourquoi, dans la socit, le respect de la parole de Dieu se dilue tant bien que mal dans la multitude des dsirs humains, dans lesquels chacun y reconnait une forme damour. Il en va du contraire pour lglise, qui est divinement maintenue dans un mode de fonctionnement par domination, tout en recherchant vivre lAmour divin. Cest parce quelle est dans ce respect quelle obtient souvent un rsultat beaucoup plus proche de cet Amour divin, que ne lobtient celui appel fonctionner uniquement par  amour , mais lobtient toutefois au travers de la couverture de son pch originel par Jsus, faute de la parfaite impartialit que lui procurerait la nature divine de lAmour, depuis une programmation daction rcrite. A partir de cette comprhension, il devient logique que lglise entre dans une rticente plus grande reconnaitre le bien fond de fonctionner diffremment delle, ce qui la conduit facilement la condamnation de la socit, l o Dieu tente de la maintenir dans une complmentarit, par compassion pour ceux qui se perdent. Cest faute davoir compris cette ncessit de complmentarit dans la recherche de lAmour divin impartial, au travers de ces deux modes de fonctionnement, quelle surragit envers la socit. Selon elle, lAmour divin ne peut sobtenir que sur les valeurs de la parole de Dieu, ce en quoi elle a cent-pour-cent raison, mais son tort ne se place que dans son impression de pouvoir lobtenir uniquement par une meilleure rigueur, comme ctait pralablement le cas dans les consensus socitaux religieux. Dans cette recherche de rigueur, elle combat encore davantage la socit qui lui devient oppose, l o un vritable dsir de complmentarit rciproque rendrait lun et lautre plus apte au combat contre Satan, comme il en va galement dans le couple. Nous sommes aujourdhui entrs dans un temps que nous prciserons au paragraphe quatre, durant lequel cette transition dun mode de fonctionnement similaire, celui complmentaire entre lhomme et la femme dans le couple, est l pour faire progresser lamour simplement humaniste vers lAmour divin. Si lun des deux dans le couple, semble en cela tre mis de ct, ce nest que pour un temps, avant de permettre Jsus dapporter ce rel Amour aux deux, et pouvoir ltendre la collectivit au travers de lglise et la socit.

Cest en effet aujourdhui au niveau individuel de la socit attache Christ dans ces dmocraties, daller jusqu' tre rcrit par Christ dans les cieux, pour que cet amour prenne vie dans la  Nature Divine  et quil soit rpandu sur lensemble de lhumanit selon lobjectif divin durant le Millnium qui arrive.

Faute davoir compris cette complmentarit bnfique, tant au niveau individuel que collectif, nombreux sont ceux qui cherchent faire fonctionner la socit selon le mode de fonctionnement de lglise, comme prcdemment, ce qui conduit un certain intgrisme, dit de droite, voire dextrme droite. Dautres, dits du centre, refusent juste titre cet intgrisme mais retirent la part du respect gntique qui les embarrassent dans leur  amour , alors que ctait la raison pour laquelle Dieu avait plac Lucifer comme tuteur rpressif sur lhomo sapiens. Comme ceux qui sont dit de droite, ceux qui sont dits de gauche, ou dextrme gauche, retournent au mode de fonctionnement par domination, car faute davoir compris le rel objectif divin de librer lhumain pour lui permettre laccs la saintet, ils retirent Dieu de leur vocabulaire, comme le fit 1917 en Russie. Ce que ni lun ni lautre nont compris cest que Dieu veut travailler pour nous, dans ce qui nous est impossible changer nous-mmes dans notre cerveau, et non que nous travaillions pour lui, faire valoir ce que nous sommes en limposant aux autres. Toute rcriture de la programmation effectue dans notre cerveau est inaccessible lhumain, car ce serait comme vouloir reprogrammer un ordinateur sans en avoir les droits daccs, faute davoir nous-mmes accompli la loi divine donne par Dieu Mose, contrairement Jsus-Christ, qui seul en possde la capacit. La politique politicienne mene par lhomme, tente dimposer lautre ce quil peroit, ou croit percevoir lui-mme de la volont divine, et cela conduit tous nos conflits mal grs qui ouvrent tant de droits Satan sur lensemble de nos socits. Ils sont aussi la preuve que Dieu travaille notre insu cette complmentarit bnfique, et que nous pourrions nous viter bien des tourments par une meilleur communion  avec  Dieu, plutt que travailler  pour  Dieu faire valoir chacun nos spcificits, dans des excs de puissance ou de tolrance.

Si le Saint-Esprit conserve pourtant lglise, dans cet ancien mode de fonctionnement appel disparaitre, cest parce quil est encore indispensable aujourdhui maintenir la majorit de lhumanit hors des droits rpressifs de Satan, ainsi qu apporter les bonnes bases de respect de la parole de Dieu, sans lesquelles lAmour divin est facilement confondu avec lamour humaniste charnel.