Oh ! Isral


Ce Oh, n'est pas un mot de reproche comme certains pourraient le revendiquer contre Isral, mais bien un Oh d'admiration. Si nous sommes honntes, nous ne pouvons en effet tre quadmiratifs devant la persvrance dIsral et tant de tribulations. Si quelquun croit que lglise a fait mieux quIsral durant les sicles, alors que celui-l commence de se renseigner de toutes les exactions commises au nom de Dieu et de son Fils bien aim, durant lhistoire de lglise chrtienne, et que celui-ci jette alors le premier la pierre Isral.

Non nous navons pas fait mieux quIsral, bien que nous nayons pas eut comme eux le poids du peuple lu sur les paules, regard et pi par le reste du monde. Nous navons pas fait mieux malgr lexemple vcu que nous avait laiss Jsus, et nous navons pas fait mieux malgr la prsence maintenant possible du Saint-Esprit dans nos curs, depuis que le voile sparant le Lieu Saint du Lieu Trs Saint sest dchir dans le temple la Crucifixion de Jsus.

Si nous navons pas fait mieux, navons-nous pas fait pires ? Oui, nous avons fait pires ! Nous pourrions par exemple parler de certaines croisades, faites pour asservir ceux qui avaient perscut notre Seigneur, en oubliant que Dieu son Pre, lui avait choisi une vierge Juive pour mre. Combien dhrsies de ce genre avons-nous commises au nom de notre dieu en croyant servir le vrai Dieu, celui dAbraham Isaac et Jacob !

Par notre foi en Jsus-Christ, nous sommes certes fils adoptifs dAbraham, mais cela nous donnait-il le droit de nous substituer eux, comme si Dieu avait dlaiss ses propres enfants au profit dune nouvelle descendance ? Ce sont de tels actes qui ont discrdit et discrditent encore aujourdhui, toute luvre de Jsus la Croix, mme si certains dentre eux taient louables.

Certains chrtiens ne se sentent peut-tre pas concerns par ces actes commis en des temps lointains. Mais que disent-ils de la Shoah ? Cette extermination programme du peuple de Dieu, comme pour tablir le rgne de ce mme Dieu pendant les milles ans promis par lui-mme. Les plus jeunes parmi nous, ont tous des ascendants qui vcurent cette tragdie humaine, moins loigne que le temps moyen de vie dun franais. Sommes-nous en droit de dire que sous prtexte que nous ntions pas allemands, nous navons pas nous en ressentir coupable ?

Il ne sagit pas de rejeter la faute sur certains peuples ou nations, mais sur la nature humaine dont nos pres taient revtus, et dont nous sommes hrits.  Nous ne devons cependant pas accuser nos pres. Si nous voulons rests honntes : Aurions-nous fait mieux queux ? Ils se sont certes tus en des temps de rpression, mais que faisons-nous de mieux en des temps de libert dexpression, ne pas oser nous lever contre tous ces ngationnistes daujourdhui de lextermination Juive ? Au nom de quelle libert dexpression agissons-nous ? La ntre, ou celle de ces ngationnistes, dont certains se disent pourtant chrtiens ? Si cest la leur, cest peut-tre que nous sommes trop lches ou trop peu confiants en Dieu, pour oser leur tenir tte au moins en paroles, et non plus en actes comme nous souhaiterions que nos parents leut fait en ces temps de guerre.

Quavons-nous alors reprocher Isral, ses dmesures darmements contre Gaza comme les nations le firent dbut 2009, sans que nous osions dire seulement autour de nous, quil est logique et presque normal den arriver de tels comportements ? Noublions pas en effet que depuis huit ans, raison dune dizaine de roquettes par jour, soit 29200 roquettes plus tard et presque autant de mise en garde de la part dIsral, beaucoup dentre-nous auraient dj frapp depuis longtemps. Si en tant que franais nous avions nous-mmes reus journellement ces tirs sur nos propres villes, ne trouverions-nous pas les reprsailles normales ? Si nous nlevons pas nos voix, cest que nous prfrons peut-tre encore une fois nous dissocier dIsral par intrts ou peur de reprsailles. Ces reprsailles, que le peuple Juif vcu et risque de vivre nouveau, sont craindre cause de la monte de lantismitisme mondial gnr par ceux qui oublient de prciser combien ce droit lautodfense tait justifi.

Que dirons-nous ceux qui revendiquaient une guerre loyale galit darmement ? Aurait-il t normal, disposant dun armement sophistiqu que les soldats Israliens partent la fleur au fusil dans les rues de Gaza pour se faire tirer comme des lapins ? Est-ce l ce qui aurait t normal ? Était-ce normal que durant ces huit annes les nations aient continu de subventionner une restructuration de Gaza qui tait utilise pour la fabrication de ces roquettes ? Si nous avons ferm les yeux durant toutes ces annes, quen sera-t-il demain avec toutes les reconstructions raliser et un cessez-le-feu sign pour seulement un an ? A quoi serviront les prochains capitaux ?  

Il est vident que tout chrtien na pas idoltrer Isral, et le soutenir dans lerreur, sous le prtexte quil sagit du peuple lu. Ce serait l une grave erreur face laquelle nous devons rester vigilants. Nous navons pas pour autant soutenir linjustice que subit Isral du fait quil est le peuple lu. Nous sommes tous des hommes qui crivons lhistoire de lhumanit et navons pas nous dissocier lun de lautre, pas plus que nous avons tolrer des erreurs sous prtexte dappartenance une culture ou un peuple. Le peuple Juif et le christianisme constituent un couple devant notre Dieu, le couple de ses enfants quIl chri lun comme lautre.

Nous ne devons pas oublier en tant que chrtien que Jsus tait Juif, quil est venu accomplir la loi juive et que mme si certains Juifs religieux ne lui donnrent pas raison, car trop attachs des traditions humaines, ses aptres taient Juifs et beaucoup de milliers dautres Juif lui donnrent raison hier et encore aujourdhui. Sous prtexte que tous ne le suivirent pas, ceux qui le suivirent devraient-ils recevoir la mme peine ? Nous-mmes en tant que chrtiens attachs Jsus, ne devenons-nous pas de cur, des Juifs par adoption ? Cest pourquoi nous devons nous comporter envers le peuple Juif comme devant tout autre frre chrtien et agir comme Jsus nous la dit. Nous ne les jugeons pas mais devenons les avocats de nos frres devant Dieu, lorsque nous croyons quils sont dans lerreur. Pour que nos prires montent jusquau trne de Dieu au profit dIsral ou de tout autre peuple, il faut que nous soyons justes dans nos jugement sans nous dissocier de personne, mais au contraire en reconnaissant en tant quhumain, la difficult des autres humains soumis plus de difficults que nous-mmes. Nous ne pouvons accder cette relle dimension de cur, que par la sanctification ; alors Dieu pourra lever le voile galement pour ses enfants lgitimes.

Noublions jamais que pour nous donner le droit la vie ternelle, Dieu a endurci le cur dIsral et lui donner en compensation une persvrance. Il ny a donc pas injustice de Dieu davoir choisi Isral comme peuple lu, car ce nest pas un privilge au dtriment des autres, pas plus quune frustration devant tous les malheurs vcus, mais un exemple parfois facile, parfois difficile pour nous humains. Sil y a un bon exemple que nous devrions souvent suivre, nous franais, cest bien cette persvrance dans les difficults, que Dieu donne celui qui veut le suivre, plutt que de toujours descendre dans la rue prts faire la rvolution. Nous sommes souvent fiers de nos extravagances en  bons franais  que nous sommes , mais aussi, bien souvent, en si mauvais chrtiens.