ѡ

 

Les merveilles de la procration humaine

Nous lavons dj dit, notre vocation nest pas de former des rudits, mais bien de faire une synthse sommaire de la mdecine, conforme aux connaissances actuelles, afin que chacun puisse se faire une opinion sur lventualit du hasard comme hypothse logique ou non, de la conception de lhumain et de la vie sur terre, en opposition lexistence dun crateur.

Nous venons de voir limportance de la zone pellucide et des cellules pri-embryonnaires de la granulosa (corona radiata) dans la priode  volatile  de lovule, afin den assurer la survie et la fcondation, ainsi que la ncessit de lclosion blastocytaire avant limplantation. Nous allons donc voir maintenant combien notre crateur pris soin de prparer le systme protecteur et nourricier avant de dvelopper la partie embryonnaire de ce qui est appel le blastocyste ce stade dvolution.    

Nous voulons rappeler par ailleurs que les jours indiqus sont ceux correspondant la priode aprs fcondation laquelle il faut normalement ajouter 14 jours la date des dernires rgles, sachant toutefois que la priode de prolifration, dite aussi folliculaire est dure variable selon les personnes concernes.

Lorsque la blastula atteint le stade dune centaine de cellules, celle-ci forme alors une cavit qui fait gonfler lensemble jusqu ce que la zone pellucide se rompe, entranant Lclosion blastocytaire dont nous avons parl au paragraphe prcdent. Dbarrasse de la zone pellucide, la blastula prend alors le nom de blastocyste.

Pour que le processus dimplantation puisse se faire, il faut que cette closion blastocytaire corresponde la fois larrive de lovule dans les zones de lutrus permettant une implantation correcte dune part, et que lintervalle temps corresponde bien la priode scrtoire de lutrus appele fentre dimplantation comme nous allons le voir ci-dessous. Sans la simultanit de ces diffrentes circonstances, il ne pourrait y avoir implantation. Cest pourquoi les avis sont encore partags sur le plan mdical, savoir si lorigine des cellules (syncytiotrophoblastes) qui vont donner naissance cette nidation provient des cellules trophoblastes qui entourent ce stade le blastocyste ou de lendomtre de lutrus.  

7 - La nidation, est plus une rimplantation de lovule dans le corps de la femme, aprs fcondation

Survolez pour agrandir

Lclosion blastocytaire qui est un peu comme une sortie de luf, produit une mise en contact direct des cellules du blastocyste (ensemble embryonnaire) et celles des muqueuses de lendomtre utrin nouvellement renouveles aprs les dernires rgles(1). Cette nidation ne peut se produire quentre le 20me et 23me jour de la menstruation de 28 jours, (corriger ventuellement selon la phase de prolifration dure variable) lendomtre de lutrus tant alors entr dans une phase scrtoire appele fentre dimplantation. Les cellules les plus externes tablissent alors avec les cellules de lendomtre un systme d'interpntration, un bourgeonnement qui produit une solide adhsion (2), dont les origines font encore objet de controverses.

Si lovule fcond a dj subit mainte transformations, il tait jusqualors nourri par ses propres rserves, et ntait en rien solidaire du corps de la femme, duquel il aurait pu tre vacu sans difficult par un simple balayage . Dans cette phase qui intervient avant mme le dbut normal des rgles de la femme, cet ovule fcond appel ce stade blastocyste, et qui stait dsolidaris de lovaire de la femme pour pouvoir tre fcond et recevoir une moiti diffrente de chromosomes, va non seulement commencer de se rimplanter dans ce mme corps, mais dtre nourri par celui-ci. Cela ne retarde en rien son volution dans laquelle on commence de voir apparaitre le liquide amniotique (1), sous la poche de vitelline (2).

Pour pouvoir simplanter sans que le systme immunitaire de la femme ne le rejette, les cellules trophoblastes (1) du blastocyste qui formeront la partie du placenta dpendant de lenfant, sont entoures par des cellules qui formeront la partie du placenta dpendant de la mre. Ces cellules se comportent limage de cellules tumorales, donc dure de vie limite, ce qui peut expliquer en partie leurs possibilits dimplantation dans un milieu hostile, mais aussi leur ncessit dtre vacues aprs laccouchement. Ce placenta est un organe autonome et transitoire principalement destin nourrir et oxygner lembryon puis le ftus pendant la vie intra-utrine. A terme, sa surface totale dchange nourricier est denviron 14 m2, pour un rseau sanguin long de 40 50 km.

Cet organe est rendu complexe par la diversit de ses fonctions mtaboliques et endocrines. Pour les immunologues, le placenta forme linterface entre les tissus maternels et ftaux et ralise le paradoxe immunologique que constitue la survie du ftus dans un organisme qui lui est en partie tranger. A linvasion totale du blastocyste (ensemble embryonnaire), les muqueuses de lendomtre se referment compltement et laisse pendant quelque temps un bouchon de fibrine (1), comme lors dune plaie. Les vaisseaux sanguins (2) maternels se trouvent rods, tandis que progressent les cellules hypoblastes (endoderme primitif)  (3) qui vont former une rserve de vitelline nutritive primaire.


Lenfouissement du blastocyste dans les muqueuses endomtriales se termine par un total environnement de la partie du futur placenta maternel (cellules syncytiotrophoblastes 1), sans quaucune autre cellule cytotrophoblastes (2) (partie du futur placenta dpendant du ftus) ne vienne en contact direct avec les muqueuses utrines. A lintrieur du syncytiotrophoblaste se crent des lacunes (3) dabord remplies de liquide cellulaire pour tre ensuite remplies de sang maternel et dbuter les premires ramifications du systme de circulation sanguin vers le 13me jour aprs fcondation.

6  7, voir 8me jour 7 - 8me jour 8 - 9me jour 9 - 10me jour 10 - 11me jour

Lorsque se termine la nidation (ou implantation), commence dapparatre la pr-gastrulation. Le cycle menstruel normal de 28 jours nest pas encore atteint puisque nous nous situons ici entre le 24me et le 26me jour de celui-ci. Les cellules de lpithlium recouvrant les muqueuses de lendomtre sont compltement refermes. La poche de vitelline primaire (1) devient distincte, tandis quapparait une troisime poche, appele rticulum extra-embryonnaire (2) qui participera au placenta et ses annexes. Lenvironnement protecteur et nourricier tant mis en place, le vritable dveloppement embryonnaire des cellules piblastes (3) qui va devenir la plaque neurale commence de se distinguer. C'est partir de cet emplacement qui est alors appel disque didermique (4), que vont se former les principales structures de lindividu (tte, corps, membres et organes).

10 au 12me jour