ѡ

 

SCIENCE ET FOI

1 Les Sciences Cognitives et la  Psychologie confirment la Foi chrtienne


1 4 Les lagages neuronaux et synaptiques pr et postnatales sont-ils un amoindrissement de nos facults mentales ? Ou au contraire, sont-ils une ncessit pour viter nos neurones une trop grande diversit de solutions comme dans le cas de lautisme ?


La diversit des solutions nest pas un handicap la naissance et dans lenfance, raison pour laquelle lenfant souvre une plus grande diversit de solutions au travers dun systme synaptique plus souple. Nous pourrions donc dire que lenfant est plus intelligent, plus philosophique que ladulte, mais en ralit il est simplement plus demandeur de nouvelles connaissances, de nouvelles images,  tout comme le ftus qui cherche par l son moyen de survie.

Un peu comme pour se prparer recevoir ces informations de sources inconnues, le cerveau met en place ltat ftal un surnombre de neurones et synapses pour recevoir les toutes premires cartes cognitives. Plus ces cartes cognitives permettent lassociation une situation connue du sujet, plus les neurones et les synapses correspondants vont se trouver comme isols lectriquement par la substance blanche qui est compose daxones entours de myline (substance de nature lipidique et protique qui agit comme la gaine isolante dun cble). Ces neurones renforcs, peuvent ainsi survivre plus durablement, car 60% des capacits neuronales et synaptiques la naissance subissent une mort neuronale programme appele  Apoptose  avant lge adulte.  

Ce nest donc pas aprs la naissance que le nombre de nos neurones est maximum, mais entre le 4me et 6me mois de vie intra-utrine, afin de nous procurer des ractions strotypes au travers de deux grandes tapes  dmondage , lun prnatal, lautre ladolescence.

Ces lagages neuronaux lis aux modifications des ramifications neuronales, ne sont pas un amoindrissement de notre capacit mentale, mais bien au contraire une volution de la slection neuronale se rapportant aux cartes cognitives acquises aux cours des expriences passes. Ils permettent de ce fait une meilleure gestion de nos analyses, mais surtout de nos sentiments et esprits. Ils se font naturellement par conservation des neurones et synapses les plus forts. Si ces mondages nexistaient pas, il nous serait peut-tre possible lge adulte de remonter presque concrtement ltat ftal et pourquoi pas embryonnaire La majeure partie de nos cartes cognitives seraient alors stockes dans notre lobe frontal devenu compltement obsolte, puisque n danalyses identiques celles qui lauraient gnr par lesprit, dans une mme relation de cause effet.

Par analogie de sentiments identiques nos cartes cognitives, nous serions alors incapables de prendre une quelconque dcision de valeur humaine. Notre QE (coefficient motionnel) deviendrait plus ou moins linaire, car entirement analys par deux systmes identiques, notre systme limbique (cerveau du palo-mammifre), et notre nocortex (cerveau du no-mammifre. sans oublier le petit cerveau du cur que nous verrons plus tard. Sans diffrenciations de nos motions sentimentales il nous serait en effet impossible de prendre une dcision de valeur humaine mme si notre QI (coefficient intellectuel) restait ce quil est aujourdhui. Cest ce que font ressortir les tmoignages du Professeur David Servan-Schreiber dans son livre  Gurir . Dans un autre domaine dexpriences neurologiques, cest labsence de ce phnomne dlagage neuronal qui gnre lautisme. Cest aussi pourquoi ce disfonctionnement pourrait tre en grande partie vit sil tait dcel de faon prcoce.

Dernires nouvelles : Comme nous le mentionnions depuis plusieurs annes par pure intuition, en 2015 des tudes amricaines ont tendance confirmer lhypothse  quun problme dlagage neuronal serait bien lorigine de lautisme.