ѡ

 

Suite du chapitre 6


Les Fruits de la Paix


3) Le Feu du troisime baptme


Il est bien vident que l'Esprit de Dieu ne peut se contenter de simples apparences, et veux nous ramener dans notre VRAIE personnalit, avec des ponts dune nature identique la sienne. C'est pourquoi il est si important de se laisser conduire par le souffle de son Esprit vaincre les mauvaises images, en redevenant de coeur comme un petit enfant, qui se laisse guider par Dieu son Pre. C'est alors que les ponts anciens de la chair meurent comme progressivement brls, et que des nouveaux de l'Esprit apparaissent, sans dtruire notre propre personnalit.  

Les autres images, celles qui nous avaient plus dforms que forms, sont celles que nous voudrions perdre car elles nous crent parfois bien des difficults, mais nous aurions alors limpression de devoir vivre une autre vie que la ntre. Cest parce que notre esprit identifie alors un comportement quil considre juste, celui dun esprit impur qui tel une montagne est un jour venu lui barr la route et cr cette part de souffrance et de douleur enfouie dans notre subconscient. Jsus nous a parl de la montagne que reprsente pour nous cet esprit en (Marc 11-22/26) Ayez foi en Dieu. En vrit, je vous le dis, si quelqu'un dit cette montagne : Ôte-toi de l et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute pas en son cur, mais croit que ce qu'il a dit arrive, cela lui sera accord.

C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reu, et cela vous sera accord. Et lorsque vous tes debout en prire, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Pre  qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos fautes.

Mais si vous ne pardonnez pas, votre Pre qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.//

Voyez comment, par bien peu de chose, il nous est possible de passer ct de la bndiction qu'est de nous dpartir de nos ractions anciennes. Par un petit manque de pardon, de la foi que nous aurions, et qui nous permettrait de dire la montagne venue barrer la relle vie que Dieu aurait voulu nous donner, te toi de l et laisse moi passer, nous nous privons et parcourons une vie sans joie, constitue de tant de peurs refoules.

Comme nous le voyions dj dans le chapitre " La chair, la guerre ", les mandres de notre me charnelle se construisent, non pas par nos bonheurs, bien qu'ils fassent parti des dsirs de survie que Dieu nous donne, mais par nos malheurs. Ce sont l les seules limites qu'est capable de construire en nous Satan dont la " cohabitation " actuelle avec Jsus, durera jusquau retour de celui-ci, date laquelle se terminera le rgne de Satan sur nous. Jusqu ce jour, nous sommes guids par lune ou lautre de ces deux entits avec lesquels nous dialoguons spirituellement tout comme nous pouvons le faire avec nous-mmes. Dieu nous en donna dailleurs limage ds le jardin d'Eden (Gense 3-1/5) Le serpent tait le plus rus de tous les animaux des champs que l'Eternel Dieu avait faits. Il dit la femme : Dieu a-t-il rellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?

La femme dit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez pas et vous n'y toucherez pas si non vous mourrez.

Alors le serpent dit la femme : Vous ne mourrez pas du tout !

Mais Dieu sait que, le jour o vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux qui connaissent le bien et le mal.//

Ce texte est peut-tre beaucoup moins imag que certains ne s'imaginent. Il fait bien ressortir le dialogue qui peut s'tablir entre Satan et nous. Nous aurions d'ailleurs pu prendre un autre tout aussi connu, qu'est la recherche de Satan faire tomber Jsus en tentation. Sans le savoir, nous entrons bien plus frquemment en dialogue avec lui que nous l'imaginons, ne serait-ce que par la tentation la dsobissance. Dans nos penses, nous dialoguons alors directement ou indirectement avec lui ou ses anges dchus que sont les dmons, appels aussi esprits impurs (identiques ceux de notre psychologie charnelle). Il ne s'agit bien entendu pas de spiritisme ou autres " sciences " dmoniaques, qui amnent directement un dialogue volontaire avec Satan. Regardons cependant, ce que Jsus dit aux disciples en rapport avec l'autorit que nous avons sur les dmons (Luc 10-17/20) Les soixante-dix revinrent avec joie et dirent : Seigneur, les dmons mme nous sont soumis en ton nom.

Il leur dit : Je voyais Satan tomb du ciel comme un clair. Voici : je vous ai donn le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toutes les puissances de l'ennemi, et rien ne pourra vous nuire.

Cependant, ne vous rjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais rjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans les cieux.//

Dieu veut des hommes faits, des hommes qui soient plus attachs volontairement l'quilibre de Dieu qu' la dmonstration surnaturelle de quelque uvre que ce soit.

Nous devons voir en cela, que le tmoignage de la Gloire de Dieu se trouve tre davantage dans la libration de l'me pouvoir faire la volont de Dieu, qu'en sa dmonstration surnaturelle extrieure. Jsus dsire premirement que chacun se rjouisse de ce que son nom est inscrit dans le livre de vie, mais aussi que ceux dont le nom est inscrit y demeurent par un renouvellement progressif dans son Esprit. Pass un certain temps aprs le baptme du Saint-Esprit donn par le Vigneron Jsus, Dieu vient et demande donc des comptes (Luc 13-6/9) Il dit aussi cette parabole: Un homme avait un figuier plant dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il nen trouva point.

Alors il dit au vigneron: Voil trois ans que je viens chercher du fruit ce figuier, et je nen trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement?

Le vigneron lui rpondit: Seigneur, laisse-le encore cette anne; je creuserai tout autour, et jy mettrai du fumier.

Peut-tre lavenir donnera-t-il du fruit; sinon, tu le couperas.//

Ce renouvellement ne se fait effectivement pas sans une participation active de la personne, et lhabit de soldat dont Christ nous revt lors de notre Baptme du Saint-Esprit nest pas un habit de parade, mais bien un habit dautorit contre les esprits impurs de notre chair. Si cet armement de lEsprit et la connaissance de sa parole ne nous conduit donc pas mener un jour le bon combat de lEsprit contre nos propres esprits charnels, il ne sert qu nous rendre encore plus rprhensible que celui qui na rien reu. Cest pourquoi Dieu veut nous conduire au baptme de Feu, car ds ce premier combat men selon les rgles, donc la premire victoire, le rsultat nous apparat tellement phnomnal, quil devient une dynamique qui fait grandir notre foi, par augmentation de la prsence de Dieu en nous. Cest alors quil met ses lois dans nos curs, et quil les crit dans notre esprit comme il la promis.

 

Cet ouvrage ne peut faire l'objet d'aucun commerce. Il est offert titre gracieux et informateur pour toute adhsion l'Association CHRÉTIENS DE L'ESPOIR, 2 Impasse Saint Jean, 26110 VINSOBRES - France.

Tl. (+33) 9 54 70 57 37 - Fax. (+33) 9 59 70 57 37 - chretiensdelespoir@free.fr - Siret N 444 684 427 00016