ѡ

 

SCIENCE ET FOI

3 - La Foi confirme la science mais pose ses limites actuelles.


3 1 La science reste limite faire ressortir les composantes de notre nature, pas ncessairement les corriger


Certains croient que la cration de lhomme est due aux hasards de la nature, selon lextrapolation des observations de Darwin, alors que pour nous chrtiens, nous croyons un Crateur. Certains dentre-nous adhrent une forme  dvolution  cre et renouvele par la main de Dieu, tandis que dautres, plus fondamentalistes, sont convaincus de lexistence de la gnration spontane depuis Adam et Eve.

Ce document ne cherche pas dmontrer une thse plus que lautre, puisque nous sommes daccord sur lexistence dun crateur. Il nous faut cependant claircir une chose, car si Charles Darwin a en effet dmontr la slection naturelle comme phnomne faisant partie de la vie et par extension, celle de la nature humaine actuelle, dans sa  Thorie de la slection naturelle  ou dans ses premires esquisses de  Larbre phylogntique , il ne chercha surtout pas prouver par une  thorie de lvolution  quun crateur nexiste pas, lui qui ne se proclama jamais athe.

A loppos de cette sage attitude, beaucoup dautres qui le suivirent utilisrent ses constatations et dductions pour faire prvaloir leur athisme, en accordant au hasard de la nature la place de Dieu, tout en revendiquant appartenir la thorie de celui qui ne lavait jamais dit. Dans lhistoire du Darwinisme, le plus perfide cependant, est ce que la majorit de la mmoire collective conserva de lui, et entre autre chose, que lhomme descend du singe. Non seulement lui-mme ne lenvisagea jamais, mais ce sont les absurdits que ses dtracteurs religieux de lpoque tentrent dutiliser pour le discrditer aux yeux des foules, qui resta comme venant de lui.   

Notre crateur ne sappelle pourtant pas dame nature, car il na cess de donner des prophties dont nous sommes spectateurs aujourdhui, sur les aboutissants de notre civilisation qui ne veut pas de Lui. Si ceux qui donnent raisons une forme de  Darwinisme  du hasard considrent que dame nature corrige ses propres dsquilibres, comment peuvent-ils expliquer quelle les prdit avant de les avoir constats ? Pour les plus gs dentre nous, nous avons tous t galement spectateurs des volutions physiques de notre propre gnration, dont la taille moyenne sest leve de plusieurs centimtres en quelques dcennies. Nous sommes donc bien obligs dadmettre lvolution qui a pu se faire au cours dune seule gnration, bien quil ne sagit pas l dune volution gntique, mais de simples modifications lies aux diffrences de socits. Ceci est fondamental pour ne pas confondre les modifications gntiques stables sur plusieurs dizaine de milliers dannes et des changements visibles dimension humaine.

La parole de Dieu se suffisant elle-mme depuis des millnaires, nous permet donc de considrer la vritable nature humaine depuis que Dieu put commencer de se rvler lhomme par son Esprit. Nous pouvons ainsi regarder la ncessit dune complmentarit entre la science et les religions, plutt quune division et un combat acharn bas sur nos prsomptions humaines de croire que nous sommes les seuls dtenir la vrit. Ces prsomptions conduisent souvent lorgueil, lui-mme gnralement conditionn par la seule peur de perdre la face. Cest pourquoi en tant que chrtiens nous ne voudrions surtout pas entamer une polmique contestataire des bienfaits scientifiques, qui ressortirait lavantage dune quelconque religion ou rciproquement. Ces religions qui donnent beaucoup une urticaire gante du seul nom de Dieu, plutt que den donner laspiration.

Nous profiterons donc de ce site pour remercier tous ces chercheurs et scientifiques, tous ces professeurs et docteurs de luvre complmentaire celle de Dieu quils peuvent apporter lhumanit entire. Nous noublierons pas pour autant les religions qui sont souvent ncessaires stopper les lans par trop charnels de certains hommes, quils soient scientifiques ou non.

Dans cet tat desprit, il nous est alors ais de percevoir combien lattitude dun psychothrapeute rejoint celle dun pasteur, ou dun prtre, lorsque dans des motivations similaires, chacun tente de faire ressortir la mauvaise  carte  incruste au plus profond de certains cerveaux humains. Lhomme est certes beau en lui-mme, mais que dire alors de cette humanit aux apparences si misrables, lorsque nous devenons spectateurs de tous ses mfaits de par le monde ?

Les limites de la science daujourdhui permettent de faire ressortir les composantes de notre nature, et cest dj norme, mais elle nest pas l pour retirer lhomme son libre arbitre ou lui crer une nouvelle identit de robot. Elle ne peut donc pas transformer notre  cur , la dontologie ne lui permettant pas. Ce serait si non simmiscer dans la vie dautrui, et cest aussi pour cela que la foi et la science ont rester complmentaires.

La foi peut effectivement prendre le relais de la science, non parce quelle connat puisque la dfinition mme de la foi contenue dans Hbreux 11-1 est : Or la foi, cest lassurance des choses quon espre, la dmonstration des choses quon ne voit pas.

Si donc la foi peut prendre le relais de la science cest quelle nest pas non plus limage des religions qui disent connatre Dieu. La foi est lassurance quon ne connat pas encore ce que nous sommes assurs de dcouvrir avec laide du Saint-Esprit de Dieu accompagn de sa Parole. Ce nest pas lhomme qui accomplit selon ses prceptes pour tre agrable Dieu, mais Dieu qui le guide accomplir ce qui le rend victorieux, et cest pour cette raison que seule la foi est agrable Dieu. Cest aussi pour cette raison que tout chercheur et tout scientifique devrait dautant plus croire en Dieu, quil espre toujours dcouvrir quelque chose quil pressant, mais ne peut encore expliquer.